En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus adaptés à votre région et réaliser des statistiques.

En savoir plus

Les Conférences ARVALIS lors du Sommet de l’élevage 2019

La production de Bœufs en Agriculture Biologique : l’expérience de la Ferme expérimentale des Bordes

Intervenant : Nicolas DAGORN

Sur la Ferme expérimentale des Bordes (36), l’engraissement des mâles limousins en bœufs bénéficie aujourd’hui d’un recul de 20 ans d’expérience. Basé sur l’autonomie alimentaire, le système naisseur-engraisseur en agriculture biologique permet d’obtenir des animaux lourds et bien finis. Tous les veaux mâles sont castrés au sevrage pour la production de bœufs de 38 mois, atteignant en moyenne 470 kg carcasse. Une synthèse des performances obtenues à partir de 198 naissances de mâles nés entre 1999 et 2015 a été réalisée, permettant d’établir l’itinéraire technique de production moyen sur la station afin de fournir des repères à destination des conseillers et des éleveurs.

  Pour en savoir plus


La finition des vaches de réforme du troupeau allaitant : des performances techniques à la valorisation économique

Intervenant : Nicolas DAGORN

Dans les systèmes allaitants, les ventes des vaches de réforme finies représentent une part importante du produit viande. L’optimisation de la phase de finition est donc un enjeu économique important, d’autant plus que le taux de renouvellement du troupeau est élevé. La durée de finition varie de 60 à plus de 150 jours, en fonction du type génétique, l’âge de l’animal, l’état d’engraissement initial. Par conséquent, le choix de l’animal engraissé a un impact direct sur la rentabilité espérée de l’engraissement, d’autant plus que ces animaux peuvent être très disparates : âge, gabarit, état d’engraissement... La Ferme expérimentale des Bordes (36) s’est intéressée à l’effet de l’âge en début de finition dans un premier essai exploratoire, afin de mieux appréhender les niveaux de consommations et les performances peu connues des vaches de réforme.

 Pour en savoir plus


Précautions particulières pour l’ensilage de méteils fourragers riches en protéagineux

Intervenant : Anthony UIJTTEWAAL

En recherche d’autonomie alimentaire et protéique par les fourrages, de plus en plus d’éleveurs mettent en place des mélanges comportant une part importante de protéagineux (féverole, pois) récoltés immatures en ensilage. Du fait des particularités des espèces utilisées (richesse en eau, morphologie et architecture dense du couvert), les repères en termes de conduite de la récolte, et notamment le préfanage au champ, sont bouleversés par rapport aux prairies. La conférence reprend point par point les difficultés observées sur le terrain (écoulement de jus, butyriques…), apporte des éléments permettant de chiffrer les enjeux ainsi que les précautions à prendre pour réussir la récolte et la conservation. Un dernier point visera à apporter des éléments autour de la valeur alimentaire à attendre des MCPI (Mélanges Céréales Protéagineux Immatures).

 Pour en savoir plus


Les sorghos fourragers : de la culture à la valorisation

Intervenants : Hugues CHAUVEAU & Chloé MALAVAL-JUERY

Souvent comparé au maïs fourrage, le sorgho, grâce à une grande diversité génétique, offre de multiples valorisations : production de fourrage pour l’alimentation animale ou de biomasse pour l’usage industriel, production de grain, couvert végétal… Cette diversité constitue une réelle opportunité pour la nutrition des ruminants (lait et viande) mais également un frein en raison de la complexité du choix de variétés et des contraintes agronomiques. L’objectif de la conférence est d’apporter des éléments d’agronomie et de conduite culturale du sorgho, de clarifier les typologies de sorghos et d’apporter des éléments quant à sa valorisation par les ruminants (vaches laitières et jeunes bovins).

 Pour en savoir plus


Les conservateurs pour l’ensilage d’herbe, comment ça marche ? Quelles performances en attendre ?

Intervenant : Anthony UIJTTEWAAL

Bactéries, acides, enzymes…nombreux sont les additifs utilisables sur l’ensilage d’herbe pour en améliorer la conservation et la valorisation. Sont-ils toujours utiles ? Comment s’y retrouver dans cette diversité et comment bien les utiliser ? Cette présentation fera un point sur les différents modes d’action connus des conservateurs ainsi que les conditions d’emploi à respecter. Leurs effets sur la réduction des pertes durant la conservation et sur la préservation de la valeur alimentaire. Une synthèse des résultats nationaux et internationaux apportera un éclairage sur l’intérêt technico-économique des conservateurs.

 Pour en savoir plus


Maïs fourrage : effets de l’éclatement du grain et de la taille des brins sur les performances laitières

Intervenant : Hugues CHAUVEAU

L’amidon contenu dans les grains apporte entre 20 et 50 % de l’énergie du maïs fourrage selon les conditions de végétation. Pour être pleinement valorisé par les animaux, plusieurs facteurs connus jouent sur la dégradabilité et la digestibilité de l’amidon : stade de récolte, durée de conservation. La taille des particules de grain (niveau d’éclatement) influence également la valorisation de l’amidon. Cette conférence fait le point sur l’effet de l’éclatement des grains sur la dégradabilité ruminale de l’amidon et les performances laitières. Un second point vise à apporter des éléments sur l’ensilage brins longs (densité de silo, conservation, taille des particules) et ses répercussions zootechniques.

 Pour en savoir plus